Sylvie Rancourt en 1985
cliquer sur la photo pour l'agrandir

Sylvie Rancourt


▪ Nouveau ! Son blog ego comme x :
Les toiles de Sylvie

« Originaire d’Abitibi (une région située dans le nord-ouest du Québec), Sylvie Rancourt s’installe en 1980 à Montréal. Sans le moindre diplôme, elle n’a pas beaucoup de choix et devient stripteaseuse professionnelle. A ses heures perdues, elle met en images sa vie quotidienne de danseuse nue, qu’elle distribue auprès de ses clients. Devant le succès obtenu, elle en réalise en 1985 une véritable bande dessinée publiée à compte d’auteur et présenté sous la forme d’un fascicule intitulé Mélody (du nom du personnage principal, son alter ego). Si le traitement graphique s’avère relativement naïf et infantile, les histoires témoignent d’une véritable sensibilité, d’une imagination débordante et d’une indiscutable bonne santé. Notons qu’il s’agit ici de la toute première bande dessinée canadienne autobiographique et auto-éditée. Une diffusion chaotique et un accueil mitigé de la part du lectorat classique obligent pourtant la revue à s’interrompre après seulement sept numéros, tous réunis dans cette édition.
Suite à cette première expérience, Sylvie Rancourt s’associa au dessinateur Jacques Boivin, avec lequel elle continua le récit de ses expériences. »

Source : Larousse de la bd. 2004



ses livres :

MÉLODY

23 janvier 2013

3e édition


Propos :
> Interview de Sylvie Rancourt à ses débuts...
> Reportage sur les débuts de Mélody !
> « J’étais une fille perdue, maintenant retrouvée. »
> Préface pour Mélody
> Mélody et sa vie de danseuse